Rapport Barbier « Sur l’Avenir des Buralistes » La position de Fontem Ventures

Paris, le 22/10/15 - Fontem Ventures, fabricant de la marque JAI distribué par les buralistes, se félicite des conclusions relatives à la cigarette électronique contenues dans le rapport « Sur l’avenir des buralistes », présenté le 20 octobre à l’Assemblée Nationale par le député Frédéric Barbier.

Reconnaissant que, pour la plupart des spécialistes, « la e-cigarette est moins nocive que la cigarette et les produits du tabac classique », le rapport recommande clairement d’encourager la vente de la e-cigarette chez le buraliste, en constatant qu’il est de facto « la première personne en contact avec le fumeur ».

En phase avec cette analyse, Fontem Ventures rappelle qu’elle a fait le choix d’une distribution physique exclusive de son produit JAI auprès du circuit des buralistes. Son produit est aujourd’hui disponible chez 9000 buralistes de France.

Fontem Ventures est convaincue que la profession doit jouer un rôle clé dans le développement de la cigarette électronique. Et, afin de poursuivre dans cette voie, l’entreprise se tient à la disposition de la Fédération des Buralistes pour aider à mieux former ses membres au conseil sur le marché de la cigarette électronique.

Alors que le buraliste est dans une position clé pour délivrer des conseils en matière de cigarette électronique, seulement 22% des vapoteurs se fournissent chez les buralistes, contre 49% dans des boutiques spécialisées et 24% sur internet.

La nécessité d’une libre promotion

Fontem Ventures relève enfin avec satisfaction que le rapport préconise d’encourager les ventes de cigarettes électroniques par « un traitement spécifique lié à la promotion de l’e-cigarette » : Pour l’entreprise, compte tenu des enjeux de santé publique et de soutien au commerce de proximité, il est totalement légitime que la communication et la publicité en direction des consommateurs puissent bénéficier d’un statut différencié de celui des produits du tabac.

Or, Fontem relève que le projet de loi tel qu’adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale dispose d’un alignement total du régime d’interdiction de la publicité des produits du vapotage sur ceux du tabac.

« Nous nous félicitons des recommandations du député socialiste Frédéric Barbier, en particulier sur la communication, souligne Marc Michelsen, directeur des affaires publiques de Fontem. Nous espérons que les députés sauront en tenir compte lors de la discussion en commission mixte paritaire du projet de loi de santé qui se tient la semaine prochaine. »

Pour Fontem Ventures, la communication permettra le développement des ventes de cigarettes électroniques par les buralistes, conciliant ainsi un objectif de santé publique avec la diversification de l’activité des buralistes, l’un des derniers maillons de l’offre commerciale de proximité.

Autres articles

Il n'y a plus aucun article à afficher.